top of page
Rechercher

C’est quoi un.e diététicien.ne - nutritionniste ?

Hello petit.e curieux.se Aujourd’hui je voulais te parler de mon métier, le métier de diététicien.ne nutritionniste, « diet » pour les intimes. Tu vas voir qu’être diet, ce n’est pas « faire manger des carottes aux gens », ce métier c’est une boule à facettes !

Et comme il y a pleins de trucs supers à faire dans ce métier et que je vais essayer de tout t'expliquer, accroche toi, ça va être un peu long !


Commençons par la définition officielle du métier : Art. L 4371-1 - Est considérée comme exerçant la profession de diététicien toute personne qui, habituellement, dispense des conseils nutritionnels et, sur prescription médicale, participe à l'éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l'alimentation, par l'établissement d'un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adaptée. Les diététiciens contribuent à la définition, à l'évaluation et au contrôle de la qualité de l'alimentation servie en collectivité, ainsi qu'aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition. Art. L. 4371-2 - Seules peuvent exercer la profession de diététicien et porter le titre de diététicien, accompagné ou non d'un qualificatif, les personnes titulaires du diplôme d'Etat mentionné à l'article L. 4371-3 ou titulaires de l'autorisation prévue à l'article L. 4371-4. En résumé, pour être diet, il faut obtenir un Diplôme d’Etat (DE) de diet et ensuite tu peux exercer en tant que professionnel de santé et faire : - de l’éducation et rééducation nutritionnelle - de la prévention et promotion de la santé - de la définition de qualité - de l’évaluation et du contrôle de qualité

- et tout pleins d'autres trucs trop cools Je suis sure et certaine que maintenant tu as tout compris au métier de diet…

Non ? Bon alors, on continue, concrètement ça veut dire quoi tout ça.

1- L’Éducation et la rééducation nutritionnelle La partie émergée de l’iceberg ou la diététique thérapeutique • En consultations libérales Pour vous recevoir individuellement et vous donner des conseils qui ne s’appliquent qu’à vous. La plupart d’entre vous consultent parce que vous n’êtes pas tranquille avec votre relation à l’alimentation voire présentent des TCA (troubles du comportement alimentaire). Beaucoup d’entre vous consultent également sur conseil de votre médecin, pour adapter votre alimentation à une pathologie. On reçoit aussi les curieux.se qui cherchent des infos précises ou un accompagnement spécifique, pour passer au végétarisme, les sportifs / sportives qui ont un objectif ou les femmes enceintes qui ont besoin d’un accompagnement pendant la grossesse.

• À l’hôpital

La plupart des services ont besoin d’une Diet. Souvent les médecins demandent un compte rendu Diet pour avoir un retour sur l’état nutritionnel de leurs patients. Les patients ont besoin de conseils pour adapter leur alimentation à leur pathologie ou à leur chirurgie. En effet, l’alimentation a un rôle parfois très important dans la prise en charge de certaines pathologies comme le diabète, l’insuffisance rénale, la cirrhose, la pancréatite … La plupart des chirurgies qui touchent le tractus digestif nécessitent une réalimentation, et donc d'une diet. Enfin, on peut gérer l’alimentation des patients qui ont une nutrition artificielle (tu sais les poches qui passent par le nez, ou directement dans le sang, quand le patient ne peut plus manger par la bouche).



• En groupe dans différentes structures Dans ce cadre là, on peut mettre en place des ETP (éducation thérapeutique du patient) qui servent à expliquer aux patients le mécanisme de leur pathologie et comment l’alimentation joue un rôle. Par exemple, j’ai pu co-animer des groupes d’Insulinothérapie Fonctionnelle pour un groupe de patients diabétiques insulinodépendants : le but était de leur apprendre à adapter leur dose d’insuline en fonction de leur repas pour qu’ils gagnent en liberté alimentaire.


2- Prévention et promotion de la santé Là, les termes sont assez explicites, l’idée est de faire des conférences, des ateliers sur des thèmes très variés (le microbiote, la cuisine bio, les macronutriments, les sensations alimentaire, l’alimentation pleine conscience…) dans le but de faire découvrir de nouvelles notions ou de nouveaux outils au grand public. Ce public étant très large puisqu’il va de très jeunes enfants à des personnes très âgées. Du coup, on peut intervenir dans pleins de structures différentes allant de la maternelle aux EHPAD, en passant par les entreprises, les marchés ou des événements plus spécifiques comme des salons.



De mon côté, je travaille avec l’entreprise Storeez et avec eux j’ai réalisé plusieurs ateliers cuisines dans des supermarchés. J’ai également créé des ateliers sur le microbiote dans des pharmacies ou bien animé des ateliers ou des jeux nutrition dans des écoles primaires. (C’est un petit paragraphe mais au final les possibilités sont infinies quand on sait que le fond et la forme de la prévention et promotion peuvent être très variés ! Et cela représente une grande partie de ce que je fais dans mon activité libérale)


3- Définition et contrôle qualité des l’alimentation en restauration collective • Menus Pour respecter l’équilibre nutritionnel du public, les structures qui proposent un service de restauration destiné à autre chose que du loisir (crèche, cantine, restaurant d’entreprise, universitaire, restauration en EHPAD ou en hôpital …) font appel à des Diet pour créer un plan alimentaire dans un premier temps, puis un cycle de menu par saison. Dans chaque structure, il faut également des Diet pour effectuer des déclinaisons de menus : c’est à dire adapter le menu de base aux contraintes du public. Par exemple, si un menu prévoit des profiteroles au chocolat en dessert, il faut penser à l’adapter pour les diabétiques et choisir un gâteau avec moins de sucre, il faut également penser à l’adapter aux patients qui n’ont pas la possibilité de mâcher et prévoir une crème dessert au chocolat etc… Cette partie là parait anodine mais est en fait très importante. En effet, certaines pathologies ou dysfonctions digestives peuvent entrainer de fortes complications si la déclinaison n’est pas bonne et que la personne consomme son plat mal adapté. Je pense par exemple aux intolérances alimentaires ou aux troubles de déglutition (les patients qui ne peuvent pas avaler aussi facilement que toi et moi). Il y a également des Diet qui bossent sur les messages nutritionnels à faire passer au grand public, le fameux PNNS (plan national nutrition santé), mais siiii tu sais les messages du type « manger, bouger ». • En cuisine En cuisine, le rôle principal du Diet est de vérifier que les règles d’hygiènes et de sécurité sont bien respectées (port de la tenue complète, température des frigos, plats témoins…) et que les déclinaisons décidées précédemment sont bien appliquées (vérifier qu’il n’y ait pas de morceaux dans une préparation qui est censée pouvoir passer dans une paille par exemple). • En industrie C’est un domaine que je ne maîtrise pas beaucoup, puisqu’il faut une spécialisation. Mais il y a des Diet derrière tous les produits industriels que vous consommez pour élaborer des recettes et vérifier leur innocuité.


4- Et tout le reste ! Après toutes ces prérogatives, chaque Diet peut laisser libre cours à son imagination et sa sensibilité pour utiliser ses compétences. Certain.e.s enseignent la nutrition dans les cursus scolaire où elle est enseignée, d’autres écrivent des bouquins ou proposent des ateliers pour des événements perso (comme faire des sushis pour un enterrement de vie de jeune fille) ou encore font de la vulgarisation sur les réseaux pour essayer de débunker les croyances parfois bien ancrées de la société. Quelques un.e.s d’entre nous continuent leurs études pour faire de la recherche (oui oui !) ou simplement pour se spécialiser (dans l’alimentation du sportif par exemple et travailler auprès de clubs de sport pour des champions). De mon côté j’ai choisi de me spécialiser dans la psychologie du comportement alimentaire afin de pouvoir accompagner des pathologies spécifiques comme les troubles du comportement alimentaire ou simplement mieux accompagner les patients présentant une obésité. Pour résumer, à chaque fois que tu manges, il y a des Diet pas trop loin et j’espère que cela t’aide à te construire une alimentation sereine, saine et surtout qui te convient !



Amélie.

89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page